Lire la Bible
Méditer, appliquer, partager

✨La Patience comme manifestation de la Foi✨ #TOIAUSSI : Cultive une attitude de cœur qui espère au-delà de ce qui est visible, en renforçant ainsi ta confiance en la fidélité de Dieu. 📜💖 #Romains8 :25 #Hébreux 6:12

  • on avril 22, 2024
    • Partager

#Romains8 :25 #Hébreux 6:12

La vie animée par l’Esprit

ROMAINS 8

Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, [qui ne vivent pas conformément à leur nature propre mais conformément à l’Esprit].

2 En effet, la loi de l’Esprit qui donne la vie en Jésus-Christ m’a libéré de la loi du péché et de la mort,

3 car ce qui était impossible à la loi parce que la nature humaine la rendait impuissante, Dieu l’a fait: il a condamné le péché dans la nature humaine en envoyant à cause du péché son propre Fils dans une nature semblable à celle de l’homme pécheur.

4 Ainsi, la justice réclamée par la loi est accomplie en nous qui vivons non conformément à notre nature propre mais conformément à l’Esprit.

5 En effet, ceux qui se conforment à leur nature propre se préoccupent des réalités de la nature humaine, tandis que ceux qui se conforment à l’Esprit sont préoccupés par ce qui est de l’Esprit.

6 De fait, la nature humaine tend vers la mort, tandis que l’Esprit tend vers la vie et la paix.

7 En effet, la nature humaine tend à la révolte contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu’elle n’en est même pas capable.

8 Or, ceux qui sont animés par leur nature propre ne peuvent pas plaire à Dieu.

9 Quant à vous, vous n’êtes pas animés par votre nature propre mais par l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

10 Et si Christ est en vous, votre corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais votre esprit est vie à cause de la justice.

11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à votre corps mortel par son Esprit qui habite en vous.

12 Ainsi donc, frères et sœurs, nous avons une dette, mais pas envers notre nature propre pour nous conformer à ses exigences.

13 Si vous vivez en vous conformant à votre nature propre, vous allez mourir, mais si par l’Esprit vous faites mourir les manières d’agir du corps, vous vivrez.

14 En effet, tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

15 Et vous n’avez pas reçu un esprit d’esclavage pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: «Abba! Père!»

16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

17 Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui afin de prendre aussi part à sa gloire.

18 J’estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous.

19 De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.

20 En effet, la création a été soumise à l’inconsistance, non de son propre gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise[1].

21 Toutefois, elle a l’espérance d’être elle aussi libérée de l’esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

22 Or nous savons que, jusqu’à maintenant, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’accouchement.

23 Et ce n’est pas elle seule qui soupire, mais nous aussi, qui avons pourtant dans l’Esprit un avant-goût de cet avenir, nous soupirons en nous-mêmes en attendant l’adoption, la libération de notre corps.

24 En effet, c’est en espérance que nous avons été sauvés. Or l’espérance qu’on voit n’est plus de l’espérance: ce que l’on voit, peut-on l’espérer encore?

25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.

26 De même l’Esprit aussi nous vient en aide dans notre faiblesse. En effet, nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières, mais l’Esprit lui-même intercède [pour nous] par des soupirs que les mots ne peuvent exprimer.

27 Et Dieu qui examine les cœurs sait quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est en accord avec lui qu’il intercède en faveur des saints[2].

28 Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan.

29 En effet, ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères.

30 Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu’il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire.

31 Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

32 Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui?

33 Qui accusera ceux que Dieu a choisis? C’est Dieu qui les déclare justes!

34 Qui les condamnera? [Jésus-]Christ est mort, bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous!

35 Qui nous séparera de l’amour de Christ? Serait-ce la détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l’épée?

36 De fait, il est écrit: C’est à cause de toi qu’on nous met à mort à longueur de journée, qu’on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie.[3]

37 Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés.

38 En effet, j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances,

39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.


[1]              8.20 Celui… soumise : c’est-à-dire Dieu, en sanction de la faute d’Adam, ou Adam lui-même.

[2]              8.27 Saints : manière de désigner les chrétiens en tant que personnes consacrées à Dieu et appelées à avoir le comportement qui découle de leur appartenance à ce Dieu.

[3]              8.36 C’est à cause… boucherie : citation du Psaume 44.23.

HÉBREUX 6

C’est pourquoi, laissant les bases de l’enseignement relatif au Messie[1], tendons vers la maturité sans avoir à reposer le fondement du renoncement aux œuvres mortes, de la foi en Dieu,

2 de l’enseignement concernant les baptêmes[2] et l’imposition des mains, de la résurrection des morts et du jugement éternel.

3 C’est ce que nous ferons, si Dieu le permet.

4 En effet, ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté au don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit,

5 qui ont goûté à la bonne parole de Dieu et aux puissances du monde à venir,

6 et qui pourtant sont tombés, il est impossible de les amener une nouvelle fois à changer d’attitude, puisqu’ils crucifient de nouveau pour eux-mêmes le Fils de Dieu et le déshonorent publiquement.

7 Lorsqu’une terre arrosée de pluies fréquentes produit des plantes utiles à ceux pour qui elle est cultivée, elle reçoit de Dieu sa part de bénédiction.

8 Mais si elle produit des ronces et des chardons, elle est jugée sans valeur, bien près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu.

9 Même si nous parlons ainsi, bien-aimés, nous sommes convaincus qu’en ce qui vous concerne vous avez la meilleure part, celle qui est favorable au salut.

10 En effet, Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et [le travail de] votre amour. Vous avez démontré votre amour pour son nom par les services que vous avez rendus et que vous rendez encore aux saints[3],

11 et nous désirons que chacun de vous fasse preuve du même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance.

12 Ainsi vous ne vous relâcherez pas, mais vous imiterez ceux qui, par la foi et la patience, reçoivent l’héritage promis.

13 Lorsque Dieu a fait la promesse à Abraham, comme il ne pouvait pas prêter serment par plus grand que lui, il a juré par lui-même

14 en disant: Certainement, je te comblerai de bénédictions et je multiplierai ta descendance[4].

15 C’est ainsi qu’après une attente patiente Abraham a obtenu ce qui lui avait été promis.

16 Or, les hommes jurent par plus grand qu’eux et le serment est une garantie qui met fin à toute contestation.

17 C’est pourquoi Dieu, voulant montrer plus clairement encore aux héritiers de la promesse le caractère irrévocable de sa décision, est intervenu par un serment.

18 Ainsi, par deux actes irrévocables dans lesquels il est impossible que Dieu mente, nous sommes puissamment encouragés, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée.

19 Cette espérance, nous la possédons comme une ancre solide et sûre de l’âme; elle pénètre derrière le voile[5],

20 là où Jésus, établi grand-prêtre pour toujours à la manière de Melchisédek, est entré pour nous en précurseur.


[1]                 6.1 Messie : ou oint de Dieu, en grec Christos. Les Juifs attendaient, d’après les promesses de l’Ancien Testament, la venue d’une personne désignée par Dieu, qui leur apporterait la délivrance.

[2]                 6.2 Baptêmes : possible allusion aux différents baptêmes juifs, au baptême de Jean et au baptême chrétien.

[3]                 6.10 Saints : manière de désigner les chrétiens en tant que personnes consacrées à Dieu et appelées à avoir le comportement qui découle de leur appartenance à ce Dieu.

[4]                 6.13-14 Il a juré… descendance : citation de Genèse 22.16, 17.

[5]                 6.19 Voile : allusion au rideau qui séparait le lieu saint du lieu très saint, où seul le grand-prêtre pouvait entrer une fois par an.

Views:
21
Article Tags:
· · ·
Article Categories:
Hebreux · Patience · Romains

Comments are closed.

error: Le contenu est protégé !